DANS CET ARTICLE

 Vous croyez en une mode plus intelligente, raisonnable, écologique et humaine et êtes à la recherche de textiles éco-responsables ? 

Alors voici 5 conseils qui vous aideront à entreprendre des démarches vers un mode de consommation plus consciencieux et respectueux de l’humain et de son environnement. 

5 CONSEILS RESPONSABLESby SIZABLE

  1. CHOISIR DES MATIÈRES ÉCO-RESPONSABLES 

On en entend de plus en plus souvent parler : les fibres naturelles. Ce qui les rend si séduisantes, c’est le fait qu’elles soient biodégradables et pour la plupart recyclables. Parmi les plus connues, on retrouve le coton biologique, le lin et le chanvre. Outre ces fibres naturelles, n’ayez pas peur de choisir des fibres cellulosiques totalement inoffensives, telles que le lyocell et le bambou. Ces dernières sont réalisées à partir de pulpe de bois provenant de forêts durables.

Vous souhaitez en savoir plus ? Consultez cet article pour y découvrir nos fibres éco-responsables favorites et les raisons pour lesquelles nous les avons sélectionnées pour la fabrication de nos textiles.

2. DÉCRYPTER LA COMPOSITION DES PRODUITS

 La composition d’un produit est une mention obligatoire. C’est la raison pour laquelle les étiquettes textiles doivent être fixées de manière définitive, par exemple cousues sur le vêtement. Celles-ci renferment plusieurs types d’informations : la taille, le pays de fabrication, la composition et l’entretien. Profitez-en pour contrôler de plus près les fibres textiles utilisées et les pourcentages correspondants. Assurez-vous que le pourcentage de fibres synthétiques toxiques qui composent la matière soit le plus faible possible.

3. VÉRIFIER LA PROVENANCE ET PRIVILÉGIER L’ACHAT LOCAL

 Si vous faites le choix d’une consommation qui va dans le sens d’un plus grand respect de l’environnement, maximiser l’achat de produits locaux est fondamental. Pour information, en Europe, le marquage d’origine n’est pas obligatoire et est donc effectué sous la seule responsabilité du fabricant ou de l’importateur. Faites donc des recherches sur la provenance et apprenez à mieux comprendre le marquage d’origine sur les étiquettes de vos vêtements et l’implication de la mention « Made in ». La provenance d’un produit est en effet un indicateur non seulement de la qualité, mais aussi de l’éthique avec laquelle la pièce a été conçue. N’oubliez pas que plus le circuit est court (« Made in France », « Made in Belgium », « Made in Europe »), plus il est probable que la pièce ait été fabriquée dans de bonnes conditions et moins l’empreinte écologique sera élevée. 

4. RECONNAÎTRE LES LABELS DE QUALITÉ

 Vous ne savez pas comment évaluer la qualité d’un vêtement ? Comme dit précédemment, prenez soin d’analyser la composition du produit, privilégiez les matières éco-responsables et les marques qui font des efforts en matière de RSE. Fiez-vous également aux labels présents sur les emballages ou les étiquettes. Nombreux sont ceux qui certifient des textiles et colorants éco-responsables. Par exemple, le label Oeko-Tex ® 100 garantit l’absence de substances dangereuses pour la santé et l’environnement (nonylphénols, métaux lourds, pesticides, phtalates, colorants allergisants…). 

Voici une liste de labels qui vous aideront à orienter vos achats vers un mode de consommation responsable :

5. CHOISIR LA POLITIQUE DE L’ENTREPRISE 

 Vous avez probablement déjà entendu parler de RSE ou « Responsabilité Sociétale des Entreprises », qui a une importance grandissante sur la réputation des entreprises. Mais qu’est-ce que cela implique ? La RSE traduit la contribution des entreprises au développement durable par la mise en place de différents types d’actions. Le but n’est pas de les actionner toutes, mais de travailler sur celles qui répondent le plus aux problématiques de l’entreprise, de son secteur et de son territoire.

Se considérer comme une marque de mode éco-responsable, c’est avant tout viser la transparence et la cohérence entre son discours et les actions menées. Veillez donc à ce que chaque étape de la chaîne de valeur, depuis la fabrication jusqu’à la distribution du produit, ne comporte pas d’aspect incompatible avec la mode responsable voire rédhibitoire, comme :

  • Un système de production menant à une agriculture intensive
  • L’emploi avéré de produits toxiques 
  • La surproduction (collections)
  • L’inégalité sociale
  • Le travail des enfants
  • Le gaspillage
  • Le greenwashing 

 


Curieux de découvrir nos sous-vêtements écologiques et 100% fabriqués en Europe ?